J’ai essayé de ne jamais être un œil vendu, même si je me suis loué pour bouffer… j’ai toujours gardé mon œil libre, en parallèle. Guy Le Querrec

Eléments de parcours

Né en 1941 en Bretagne, et fils de cheminot, Guy le Querrec passe une grande partie de son enfance chez ses grands-parents qui vivent à Tonquedec et Malansac. Il achète son premier appareil photo d’occasion à l’âge de 14 ans et apprend en autodidacte le métier avant d’être embauché à 25 ans comme photographe reporter par le magazine Jeune Afrique. Il sillonne l’Afrique noire et fonde l’agence Viva avant de rejoindre la prestigieuse agence Magnum en 1977. Il immortalisera François Mitterrand, Charlie Mingus ou Miles Davis, se découvrant une passion pour le jazz qu’il capture pendant plus de quatre décennies. « Le jazz est une musique de l’urgence, de l’éphémère… le photographier c’est une conversation avec la vie ». Trois albums du trio de jazz Romano-Sclavis-Texier ont été inspirés par ses photos ou bien par des voyages effectués avec lui sur le continent africain. En 1977, il publie « Quelque part » aux éditions Contrejour et expose à la galerie du même nom dirigée par Claude Nori. En 1990, il est le photographe du projet « Oyaté » du musicien Tony Hymas en complicité avec le producteur Jean Rochard (nato) qui l’amène en terre amérindienne où il revient pour le « Big Foot trail » qui sera l’occasion d’un de ses grands livres (« Sur la piste de Big Foot » , Ed. textuel).

Il expose régulièrement aux États-Unis et en Europe, et a reçu le Grand Prix de la ville de Paris en 1998.

Je ne suis jamais à la recherche d’une photo, je n’arrive pas avec une idée préconçue.

Guy le Querrec et Brigitte Patient

Guy le Querrec et Brigitte Patient © Sergine Laloux

« Ma démarche ne change pas, qu’il s’agisse de photographier Mingus trainant sa contrebasse ou une ménagère qui pousse un charriot, j’ai un souci sociologique, avec ma photo je tente de comprendre » G. Le Querrec

Photos choisies

Dans mes photos, il y a une fréquentation du cinéma… Jacques Tati y a laissé son empreinte.

Saint-Anne La Palud

Saint-Anne La Palud © Guy Le Querrec / Magnum Photos

Ces tracteurs réalisent l’ensilage du maïs. C’est le mouvement qui m’attire, là c’est comme une chorégraphie.

Malansac, lundi 2 octobre 1972

Malansac, lundi 2 octobre 1972 © Guy Le Querrec / Magnum Photos
Esquibien, dimanche20 mai 1973

Esquibien, dimanche20 mai 1973 © Guy Le Querrec / Magnum Photos
Mariage de sœurs triplées Auray, samedi 29 juillet 1978

Mariage de sœurs triplées Auray, samedi 29 juillet 1978 © Guy Le Querrec / Magnum Photos

Dans une photo faut que ça joue juste ! G. L. Querrec

EXPOSITIONS

Guy le Querrec en Bretagne

Guy le Querrec en Bretagne

Breton, dans ce mot-là il y a tout un monde. Une différence. De la magie, des croyances, un âpre goût du réel et un même temps un sens inné du mystère. André Laude

Expo Guy Le Querrec